• BIOGRAPHIE DE MAURICE VARNIER Haut Commissaire

    BIOGRAPHIE

    Né à Valence (Drôme), le 15 janvier 1851, il vint très jeune en Algérie

    Son père, occupait un emploi très modeste à la sous-préfecture de Miliana ; puis fut plus tard sous-chef de bureau à la préfecture d’Alger, et termina sa carrière comme secrétaire Général de la préfecture d’Oran.

    Sa mère était la fille d’un colon de la première heure :  Hugues Milhot de Vernoux, qui fut, candidat à l’Assemblée Nationale.

    Lorsqu’éclata la guerre de 1870, Maurice Varnier n’hésita pas à s’engager volontairement. Incorporé au 2ème régiment de Zouaves, il fit campagne avec la malheureuse armée de l’Est.

    C'est à cette époque qu'il se maria et fut quelques temps employé à l’assistance publique à Paris ; mais l’Algérie l’attirait et il revint en 1872 à Oran, ramené par le Préfet M. Massias. En 1874 il est nommé chef du bureau civil de la division.

    Lorsque la substitution du  régime civil au gouvernement militaire fut enfin décidée et où la création des communes mixtes réalisa cette substitution, Maurice Varnier fut nommé administrateur de la commune de la Mekerra. Mais il ne resta pas longtemps dans ce poste : nous le retrouvons dans la commune mixte du Haut-Sébaon, où il fonde Azazga ; puis, successivement il occupe les postes de Mascara, de Zemmora, de l’Hillil. Partout il se fait remarquer par son activité et son esprit d’initiative.

    Mais l’administrateur, investi en principe de pouvoirs très étendus, est en fait, tenu en lisière par une règlementation étroite et tracassière qui paralyse ses efforts ; il ne se lasse pas de montrer les vices d’une organisation défectueuse. Ses rapports, qui ne manquent pas parfois de soulever de mesquines colères, sont lus et appréciés en haut lieu et lorsque Burdeau, chargé par la commission du budget, de l’examen du budget du service de l’Algérie, vient en 1891, pour procéder à l’enquête dont il a consigné les résultats, dans ce rapport sur le budget de 1892 – qui a été le point de départ de toutes les réformes réalisées depuis, en Algérie – C’est Maurice Varnier que, d’une voix unanime, on lui indique comme pouvant le mieux le renseigner sur les vices et les défectuosités de la machine administrative Algérienne.

    Burdeau n’oublia jamais son collaborateur occasionnel et il disait à M. Jonnart, à qui il fut donné de réaliser ce vœux : « si je vais jamais en Algérie comme Gouverneur, mon secrétaire général est tout choisi : ce sera un administrateur nommé Varnier. »

    M. Varnier était sous-préfet de Sidi-Bel –Abbès au moment où M. Jonnart fut nommé Gouverneur. C’est là que le nouveau gouverneur vint le prendre pour lui confier l’emploi qu’il a tenu pendant des années.

    Lors du voyage du Président Loubet,  il fut nomé Gouverneur général du Maroc par intérim quand M. Révoil fut relevé de ses fonctions, à la veille de ce voyage.  

    Maurice Varnier pris sa retraite en 1911. Cette mise à la retraite arrivant au moment où les délégations financières allaient se réunir en présence d’un gouvernement nouveau, resté étranger aux affaires Algériennes depuis son passage à la Préfecture d’Alger, fut pour Maurice Varnier, l’occasion qui détermina son entrée dans une nouvelle carrière.

    1911-1919 HAUT COMMISSAIRE DU GOUVERNEMENT 

    Le Gouverneur Général Lutaud avait exposé au président du conseil les raisons qui lui faisaient souhaiter le maintient de Maurice Varnier à la tête de l’administration Algérienne, au moins jusqu’à la fin de la session des délégations.

    Le scandale Toutée-Destailleurs se produisit à ce moment. Il fallait trouver un fonctionnaire au courant des affaires Nord Africaines, n’ayant aucune attache avec le ministère des affaires Etrangères ou de la guerre, intéressés directement dans la querelle du Général Toutée et du consul Destailleurs : M. Caillaux jugea avec raison que Maurice Varnier était l’homme tout indiqué. Maurice Varnier fut demandé par télégramme à Paris et nommé séance tenante, après une courte entrevue avec le Président du Conseil: «je vous nomme Commissaire du Gouvernement"

     VOYAGE DU PRESIDENT LOUBET EN 1903


    « UN VOYAGE DANS VOS UNIVERS stage d'initiation à la peinture sur porcelaine - 2013 »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 08:58

    j'attend ta visite artis l'artiste..bonne journée

    je vote 5

     

    3
    Lundi 21 Mai 2012 à 09:45

    coucou Yane 

    2
    Dimanche 20 Mai 2012 à 18:53

     Bonjour,

    je viens seulement de voir votre commentaire, pouvez vous me laisser un message en cliquant ici  et nous pourrons ainsi échanger.

    Il est certain que nous sommes de la même famille..

    A bientôt j'espère,  ( je n'ai pas accès à votre blog pas de clic possible sur votre pseudo...)

    désolée pour le retard de réponse, je n'avais pas vu votre message

    1
    yane
    Mercredi 22 Février 2012 à 20:29

    la grand mere de Maman etait Aimée Milhot de Vernoux epouse du sculpteur Varnier qui fit la statue du buste de Gambetta à Oran entre autres....

    Sommes nous cousins ?,bien sur que oui mais qui etes vous ???

    Je suis l'arriere petite fille de Aimée et la petite fille de Paul Varnier et la fille de Andrée

    A bientot ?

    Yane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :